AccueilAccueil  Map Monde  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Petite virée dans l'auberge du coin...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Faust Shõsei
■ Admin ■ |EXODIA|
avatar
■ Admin ■ |EXODIA|

Sexe : Masculin Age : 32
Messages : 239
Origine : Sin
Rank : Guild Master | Exodia

Registre Mage
Magie: God Slayer du Feu
Sorts Magiques:
Niveaux:
19/100  (19/100)
MessageSujet: Petite virée dans l'auberge du coin...   Jeu 8 Nov - 17:48


Le réveil fut plutôt agréable pour le maitre d'Exodia. Bien au chaud dans un lit de l'auberge d'Onoros. Village qui se situe à quelques kilomètres du quartier de sa guilde.

Faust ouvrait les yeux avec difficultés aveugler par la lumière du matin qui traverse la pièce. Sortant son corps des draps dans lesquels il était enveloppé, notre jeune maitre attrapa au bout du lit la chemise qui pendait dans un coin. Dans la poche de sa chemise se trouvait un cigare et une cigarette. Il mit de côté le cigare en s'exprimant d'une traite qu'il était réservé pour de grandes occasions. Quelque peu vexant pour la fille qui se trouvait à ses cotés pour la nuit. Le regard taquin, il lui adressa un sourire malicieux alors que cette dernière lui balança un oreiller encore imprégné par son odeur sur le visage. Rabat-joise pensa t-il sur le moment tout en sortant définitivement du lit pour enfiler son pantalon qui traînait encore par terre en plein milieu des vêtements de sa compagne du jour. Faust avait la faculté d'attirer ce qu'il désirait de son côté ou plus précisément, il savait qui viser pour avoir ce qu'il désirait. Il continuait à fixer avec un intérêt certain cette jeune femme. Dans un coin de sa tête, il ne pensait pas qu'une mage du Conseil Magique pouvait être si belle. Comme quoi tout peu arrivé, dans ses souvenirs ces mages faisant partie d'un des conseils d'Earthland était vieux et aigri... Enfin pour l'heure après avoir fait ce qu'il devait faire avec cette demoiselle, Faust avait tout de même réussi à glaner quelques informations sur cet ordre Ecarlate qui l'intriguait tant.

Même si cette femme faisait partie du conseil, elle ne faisait partie que du conseil de Sin... Autant dire qu'il n'aurait que très peu d'informations mais, bon au moins il avait des nouvelles du monde extérieur. Depuis quelques mois maintenant, notre jeune ami a une fixation sur cet ordre. Non pas par jalousie de leur notoriété du moment, Exodia n'est pas prête à être si connue pour le moment. Mais, cette attention toute particulière était plutôt centrée vers leurs actions irréfléchies et surtout connaitre le moyen de mettre la main sur l'un de ces golems. La puissance de ces êtres artificiel et le savoir magique qui se trouve en eux reflète bien des possibilités qui peuvent lui être utile. Du moins pour l'instant, car Faust n'est pas du genre à aimer garder ses jouets intact trop longtemps.

Surement un caprice du moment mais, tant qu'il n'aura pas touché à ses futur jouets, il continuera a traqué cet ordre. Ami ou ennemi il s'en fichait royalement, il n'hésitera pas à tuer les personnes qu'il faudra pour obtenir les plans et l'acquisition d'un de ces golems.

Revenons à notre jeune amie du jour, cette femme qui a su se laisser charmer par la prestance de notre jeune maitre. Faisant partie du conseil de Sin, cette dernière avait reçu des ordres du haut conseil de Pergrand. Une troupe de Chevaliers Runiques devaient se rendre au sud de Pergrand. Là-bas ces derniers devront retrouver une escouade qui n'a pas donné signe de vie depuis deux semaines. Craignant une nouvelle attaque de l'ordre, les mages sous les ordres du conseil devaient s'y rendre. Ces quelques informations allaient être utile à Faust qui prit la décision de se rendre au sud de Pergrand. Laissant la mage du conseil à moitié nue dans la chambre de l'auberge, le maitre d'Exodia lui déposa un baiser sur le front et tira sa révérence.

Si cette femme savait avec qui elle avait passé la nuit. Elle se ferait sans doute châtié par le conseil pour cette infamie ! Enfin pour l'instant elle n'a rien à craindre Exodia n'est pas une menace pour le conseil et ce dernier n'a aucune information concernant Faust. La relation entre Exodia et lui n'allait donc pas se faire pour le moment.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://earthland-no-sedai.1fr1.net/t41-faust-shosei-exodia
Vael
■ Mage S ■ |Mage Errant|
avatar
■ Mage S ■ |Mage Errant|

Sexe : Masculin Age : 27
Messages : 91
Origine : Inconnu
Rank : Mage rang S
DC : Raven Graham

Registre Mage
Magie: God Slayer de la Foudre
Sorts Magiques:
Niveaux:
15/100  (15/100)
MessageSujet: Re: Petite virée dans l'auberge du coin...   Lun 12 Nov - 21:28

Discrétion était le maitre mot. Il avait un travail à faire ici, une obsession qui faisait vibrer son cœur tourmenté par la haine et la colère. Venu ici alors que la lune irradiait encore la nuit de sa pale lueur, ne faisant qu’un avec les ténèbres de la nuit il avait attendu jusqu'à ce que le jour se lève. Au loin il pouvait voir le soleil éclairer petit à petit chaque parcelle du village, c’était comme si chaque endroit que les rayons touchaient insufflait la vie. Les villageois eux aussi se levait, les marchand ouvraient leurs boutiques, les gens sortait pour vaquer à leur occupation. C’était un spectacle si paisible. Mais cette vision tranquille n’avait qu’un seul effet sur Vael, lui rappeler les tourments qu’il subissait jadis chaque jour. Pour lui le matin n’était jamais synonyme de bonheur et de tranquillité, c’était toujours le moment qui le ramenait en enfer, le privant du peu de réconfort qu’il trouvait lors de son sommeil. A cette pensée le Mage fit une grimace de dégout. Il en avait fini avec cette vie, il devait l’oublier.

Le grincement qui lui vrilla le crâne n’arrangea pas les choses, un son semblable à celui de crocs raclant des pierres. Un son bien trop familier, un son qu’il avait appris à interpréter au fil du temps. Le monstre à l’intérieur de lui s’impatientait, déjà trop de temps à attendre alors que la proie se trouvait à quelques mètres d’eux. Pourquoi était il si pressé ? Cette quête, cette… obsession était celle de Vael, pas la sienne. Il devrait même être gêné, car dans la maisonnette que fixait le Tourmenté depuis maintenant des heures n’était d’autre que le foyer de l’un de ses anciens adeptes. Depuis que le jeune homme avait repris le contrôle de son corps il parcourrait le monde à la recherche de tous les rescapés qui n’avaient pas été tués dans l’incident de sa libération. Il les traquait sans relâche dans le seul but de se venger, supprimer définitivement leur existence pour, peut être, enfin retrouver la paix. C’était légitime, ils avaient vénérer un Dieu et festoyer quand celui-ci c’était trouvé un champion, ils avaient célébrés la servitude d’un jeune enfant. Seulement l’enfant avait grandit et désormais il réclamait vengeance.

A bien y réfléchir c’était peut être justement cela qui plaisait tant au Dieu déchu, cette vengeance qui petit à petit dévorait l’esprit du Madoshi, un jour ou l’autre elle l’aurait entièrement consumée. Vael deviendrait alors ce que son parasite souhaitait, la vengeance incarnée. Il serait le fer de lance de sa conquête, l’instrument parfait pour étendre son pouvoir. De plus il semblait acquis que la violence et le sang procurait à son monstre intérieur une jouissance malsaine dont il adorait s’abreuver. Qu’il prenne le contrôle totale de son corps une fois sa vengeance accompli lui importait peu, tout ce qu’il désirait s’était voir la vie s’échapper du corps de son tourmenteur, une fois cela fait la suite importait peu. Un ronronnement ? Le Déchu confirmait, il n’attendait que ça, se régalant de voir son ancien disciple se plonger consciemment dans les ténèbres. Si ça peut te faire plaisir… pensa le jeune mage en se redressant.

Il entendit de l’activité dans la maison juste en face de lui. Sa proie s’était réveillée, le jeu pouvait commencer. S’approchant discrètement d’une fenêtre il regarda à l’intérieur de son œil valide. C’était bien lui. L’homme était grand, frêle au teint blafard et à la mine basse. En voyant cet homme pathétique un grognement se fit entendre dans les méandres brumeux de son esprit, la bête réclamait que le sang soit versé. Mais après quelques secondes Vael remarqua que ce n’était plus seulement dans son esprit que ce son résonnait mais qu’il venait bel et bien de lui. Oui il avait pris gout à cette traque et aux plaisirs de voir le sang coulait. Qu’importe, s’il devait devenir un monstre pour accomplir son but, il le deviendrait.

Comme il l’avait prévu, après s’être préparé l’homme sortit de sa maison pour se rendre à l’auberge. Il l’avait observé pendant quelques jours, et à chaque fois c’était le même rituel. Tôt le matin avant de se rendre à son travail il passait à l’auberge pour boire quelques verres, il partait travailler et revenait passer la soirée dans l’établissement pour finalement retourner chez lui en titubant. Misérable petit être vivant une vie tout aussi misérable. Il ne manquerait à personne. Discrètement, en profitant des zones d’ombres que le soleil n’éclairait pas encore, il le suivit. Avançant silencieusement il attendit le moment où il atteindrait la petite ruelle juste avant l’auberge. Maintenant ! Rapidement il se glissa dans son dos, plaqua sa main bandée sur la bouche de sa victime et l’emmena dans la rue isolée. Il faisait encore sombre ici et il n’y avait personne. Il le plaqua contre le mur et le regarda droit dans les yeux. La peur. Une peur incontrôlable se lisait dans ses yeux.

Que… Que me voulez vous ?! bégaya-t-il complètement tétanisé

Comme chaque victime avant lui, il ne voyait absolument pas qui était Vael. Il ne savait rien et pourtant cela n’était en rien une raison pour l’épargner.

Tu ne me reconnais pas ? Tu ne reconnais pas l’enfant innocent que toi et tes amis du Culte de l’Orage avaient condamné à un sacrifice ? Tu ne reconnais pas celui que vous appeliez le Serviteur sans vous soucier un seul instant des supplices qu’il allait subir ? Tu ne reconnais pas le monstre que vous avez créé ?! Répond moi !

La dernière phrase avait été hurlée, la colère avait effacé toute trace de prudence. Il n’y avait plus que la haine qui coulait dans ses veines, se propageant partout et l’irradiant de sa puissance. Le pauvre homme était apeuré, en entendant les questions de son agresseur il avait commencé à pleurer et à se faire dessus. Il tremblait et l’effroi paralysait ses cordes vocales, l’empêchant de dire quoi que ce soit. Cela importait peu, il n’attendait aucunes excuses, aucunes explications, tout ce qu’il voulait c’était se repaitre de cette peur sans nom. Elle était ce qui le maintenait en vie pour l’instant, son seul plaisir. Il souriait, ses dents blanches légèrement pointues lui donnaient l’air d’un prédateur s’amusant avec sa proie avant de la dévorer. Un lion taquinant une gazelle, la loi de la nature illustrée en une image.

Je suis là, moi le Serviteur, celui que dont vous avez célébré la venue, me voilà…

Serrant sa gorge d’une main il appela à lui sa magie, la sentit gonfler au fond de son être. Il tenta de la dompter, il espérait qu’elle ne le blesserait pas cette fois mais il savait que c’était peine perdu. Déchargeant tout son pouvoir un éclair noir apparu sur son avant bras, déchirant ses vêtements et les bandelettes cachant les cicatrices. La foudre obscure rampait sur son bras, sinueuse elle dansait joyeusement tel un serpent entrainé dans un ballet mortel. L’homme regarda l’éclair et trembla d’effroi, cette foudre qu’il avait jadis vénéré allait être celle qui lui apporterait la mort. Sur l’avant bras du Tourmenté déjà la chair se rouvrait, le serpent corrompue déchirant la peau où son corps de foudre passait. Du sang coulait abondamment mais Vael n’en avait que faire, toute son attention était concentrée sur la résistance à la douleur sourde qui s’emparait de lui. Puis le reptile magique glissa du bras de son maitre jusqu'au cou de sa proie lui enserrant la gorge et lui infligeant de petits chocs électriques qui anesthésièrent ses cordes vocales pour éviter que les cris d’agonie qu’il allait pousser n’attire trop l’attention. Le Madoshi lâcha prise et laissa tomber lourdement l’ancien membre de la secte sur le sol. Sa créature parcourait déjà tout son corps, lui infligeant des supplices sans noms. Il se débattait dans tout les sens, ouvrant la bouche en grand mais ne pouvant crier.

Le sang maculait la ruelle, ses vêtements étaient en lambeaux et laissait voir son corps nu couvert de brulure et de plaie sanguinolente. Et alors que le serpent se dissipait dans un crépitement le jeune mage pouvait voir avec délice l’étincelle de vie présente dans les yeux de sa victime s’envoler. Il sourit de toute ses dents, une mort de plus à son actif, quel doux soulagement. Un rire malsain brisa le silence de la scène. Dans son esprit, le fragment d’âme du Dieu de l’Orage était satisfait, il prenait sans doute ce meurtre pour un sacrifice en son honneur. Si je pouvais te tuer une deuxième fois je le ferais… Il n’obtint cependant qu’un rire moqueur en réponse.

Regardant son bras il fit la moue en voyant sa chemise et sa veste déchirée, les bandelettes quand à elles étaient brulées par endroit et complètement maculées de sang. Son bras quand à lui avait déjà cicatrisé et laissait place à une route sinueuse de chair rosée qui venait s’ajouter à celle déjà présente. Avec un peu de chance un jour il aurait assez de plaies refermées sur le corps pour ne plus avoir à les cacher. Il fallait qu’il change de vêtement et quitter la ville au plus vite avant que le corps soit découvert. Après s’être assuré qu’il n’y avait personne il sortit de la ruelle et entra dans l’auberge. Sans adresser un regard il monta directement à l’étage et entra dans la chambre qu’il avait louée durant son séjour ici. Il enleva les bandelettes tachées de sang et lava son avant bras. Dans son sac il prit l’un de ses multiples rouleaux de bande et recouvrit son bras marqué. Il jeta ses vêtements dans un coin et se contenta de revêtir un gilet en cuir sans manche. Il prit la grande cape noire en tissu qui lui recouvrait tout le corps et lança son sac sur son épaule. Il était prêt à partir. Mais où ? C’était sans doute ce qu’il détestait le plus dans sa vie actuelle, chercher ses nouvelles victimes. Il demanderait à un passant la prochaine grande ville et s’y rendrait, avec de la chance il y aura quelques rumeurs qui l’aideront à trouver un ancien membre de la secte, ou mieux leur ancien chef. Dans son sac il prit quelques jewels, les derniers, et les posa sur la table de chevet. Ce n’était sans doute pas assez pour une semaine d’occupation mais il ne s’en inquiétait pas, il serrait loin quand on viendrait faire la chambre.

Sortant de la chambre, il descendit les escaliers, traversa l’auberge et sortit dehors. Il n’avait entendu aucun cri donc son crime n’était pas encore découvert. Tant mieux. Avançant tout en garda son œil rivé sur la rue noire, il ne remarqua pas l’homme qui était entré dans son angle mort et le bouscula. S’excusant dans un murmure il fut surprit par le cri de rage qui tonna à l’intérieur de son esprit. Le Dieu déchu était en colère et Vael ne savait pas pourquoi ? Est-ce à cause de cet homme ? Il le regarda attentivement mais ne remarqua rien de bien particulier. Qui était-il ?


(Vala ^^, tu m’excusera mais comme à la fin de ton post tu précise pas vraiment où tu te trouve je t’ai placé devant l’auberge, si ça ne te convient pas préviens moi et je changerais la fin)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://earthland-no-sedai.1fr1.net/t64-vael-mage-errant
Faust Shõsei
■ Admin ■ |EXODIA|
avatar
■ Admin ■ |EXODIA|

Sexe : Masculin Age : 32
Messages : 239
Origine : Sin
Rank : Guild Master | Exodia

Registre Mage
Magie: God Slayer du Feu
Sorts Magiques:
Niveaux:
19/100  (19/100)
MessageSujet: Re: Petite virée dans l'auberge du coin...   Mer 14 Nov - 19:02

Cette nuit fut un moment plaisant pour le jeune homme, parfois il était bon de s'accorder un peu de temps pour soi. Faust restait amorphe, quelque peu léthargique la nuit fut mouvementée après cette nuit torride. Encore pensif sur les quelques révélations qu'il avait réussi a obtenir de la jeune mage, il n'avait pas encore remarqué une présence forte amusante dans cette petite auberge perdue dans les contrées de Sin.

Restant sur le palier de la battisse dans laquelle il venait de passé la nuit. Faust fut percuté après quelques minutes de déambulation dans les méandres de son esprit, par un jeune homme qui s’excusa instinctivement.
Un sourcil levait, le mage d'Exodia semblait quelque peu intrigué par cet individu... L'inconnu semblait fixé avec insistance notre jeune empereur des flammes. Quelque peu agacé par cette fixation, le maitre d'Exodia fronça les sourcils pour témoigner de sa mauvaise humeur.
Ah oui ! Il y a quelques instants, il était encore satisfais de sa nuit mais, tel un volcan prêt à entrer en éruption, Faust pouvait changé d'humeur comme de chemises. Un lunatique si vous préférez.
Écrasant sa clope contre la poutre qui tenait l'entrée de l'auberge, notre jeune ami s'avança vers l'inconnu. Le regard droit vers lui, l'aura magique qui se dégageait de cet homme semblait similaire à la sienne. Pouvait t-il être comme Faust ?
La curiosité et l'agacement étaient présent dans l'esprit torturé du maitre d'Exodia. Mais, plus il avançait vers cet homme plus la curiosité prenait le pas sur sa colère.
Lorsqu'il fut à quelques mètres de lui, le mage prit la parole sur un ton décontracté.


    Oh ? Je vais de surprises en surprises aujourd’hui... Une mage du conseil, et un dieu ? Ah ah le destin est parfois amusant n'es-ce pas ?
    A en croire le boucan qui se trame à l'intérieur de l'auberge, vous devez avoir sans doute foutu un sacré bordel ? Attendez deux secondes, ces imbéciles commencent à me prendre la tête...


Ses quelques phrases laissaient planés un certain mystère entre les deux hommes. Faust se tourna vers l'auberge et claqua les doigts de sa main droite. L'effet qui s'en suivit représentait bien notre jeune mage. Pourquoi utiliser des mots lorsque des faits sont plus marquants ? C'est ainsi que le bâtiment prit feu de toute part, le bois alimentait les flammes qui prirent de plus en plus d’ampleur ! Les hurlements de terreurs surgirent des profondeurs de l'auberge. De nombreuses personnes sortirent des lieux enflammés, d'autres étaient totalement calcinés. Le spectacle n'était pas très agréable à voir mais, le maitre d'Exodia restait fasciné par la beauté de ses flammes.
Un moment de lucidité survenait dans l'esprit du jeune maitre et il repensa à la jeune femme qu'il avait laissé à l'intérieur quelques minutes auparavant... Embêtant n'es-ce pas ? C'est en pensant à la perte d'informations que Faust aspira d'un coup toutes les flammes empêchant ainsi la destruction totale de ce petit village.
Avait t'elle survécu ? Il en savait rien et s'en fichait quelque peu, le simple fait d'avoir surement perdue une informatrice de choix était bien plus embêtant que la vie de cette femme.
Se retournant vers la personne qui lui était rentré dedans il y a peu de temps, Faust "rota" après avoir digérer son "repas"


    "Arf, j'ai du faire une boulette mais, c'est pas grave...*Dit-il en repensant à sa conquête surement morte*Alors t'es un God Slayer non ? C'est quoi ton problème à toi ? T'as du capté qui je représentais hein !? Le God Slayer du Feu et avant que tu ne me le demandes, mon histoire importe peu. Et toi qui est tu donc pour m'extirper de mes pensées ?


Ah ça Faust est quelqu'un de bavard, c'est un de ces traits de caractères qui le caractérise si bien. Cette élocution est une arme redoutable que le jeune mage d'Exodia sait manié avec brio. Là pour l'heure, ce n'était pas la peine d'être tranchant envers une personne qui semble intéressante aux premiers abords. Mais, dans les faits l'est t'il vraiment ou es-ce juste un mage de seconde zone ? Faust allait surement le savoir dans quelques instants lorsque le mage se présentant face à lui, daigne répondre à ses questions plus ou moins intéressante !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://earthland-no-sedai.1fr1.net/t41-faust-shosei-exodia
Vael
■ Mage S ■ |Mage Errant|
avatar
■ Mage S ■ |Mage Errant|

Sexe : Masculin Age : 27
Messages : 91
Origine : Inconnu
Rank : Mage rang S
DC : Raven Graham

Registre Mage
Magie: God Slayer de la Foudre
Sorts Magiques:
Niveaux:
15/100  (15/100)
MessageSujet: Re: Petite virée dans l'auberge du coin...   Sam 17 Nov - 23:15

Haine. Colère. Rage. Peur ? Enormément de sentiment arrivait à l’esprit de Vael en entendant les grognements et les cris de son Démon Intérieur. Qu’éprouvait l’ancien Dieu, qu’essayait-il de faire comprendre à son hôte ? L’homme qu’il venait de bousculer était-il dangereux ? Assurément. En principe lorsque le Tourmenté discutait avec d’autres humains il entendait toujours les rires de mépris du Dieu de l’Orage dans son fort intérieur. Le résidu d’âme était autrefois l’une des créatures les plus puissantes à parcourir le monde et entant que tel il affichait un mépris et un dégout totalement assumé pour n’importe quelle personne croisant la route du Tueur de Dieu. Mais pas cette fois. Cette fois il y avait autre chose. Une animosité mêlée de crainte. Le genre de sentiments qui se bouscule dans l’esprit de deux prédateurs qui se rencontrent, s’analysent, se jaugent. L’homme à la chevelure enflammé face à lui devait être un semblable. Lui aussi devait maitriser la magie oubliée des God Slayer. Intéressant.

Le fixant et essayant de déceler un quelconque indice pouvant aller dans le sens de sa réflexion, il ne réussit à rien d’autre qu’a l’irriter. Fronçant des sourcils l’homme s’avança vers lui. Non pensa Vael, Oui hurla le monstre en lui. Les grognements hostiles s’étaient mués en cris de joie, le Dieu déchu bouillonnait, le sacrifice de tout à l’heure ne l’avait pas assez satisfait, il désirait une nouvelle victime, et une de choix. Quelqu’un de particulier à tuer, quelqu’un qui pourrait avoir les capacités pour résister. L’esprit du jeune mage commença à se brouiller, ses pensées se faisaient de plus en plus abstraites, plus bestiale. Sang, mort, souffrance. Il commençait à perdre toute humanité. A mesure que la porte de son âme s’ouvrait pour laisser sortir le démon, les murmures lointains du monstre devenaient des paroles distinctes dans son esprit. Il était là, à côté de lui, il sentait son souffle chaud sur sa nuque, il était prêt à prendre le contrôle. Laisse moi faire humain… Laisse moi ta place…
Surtout ne pas écouter les voix venant de l’éther. Il n’était pas un monstre, il pouvait se contrôler. Son corps lui appartenait, le Dieu n’était qu’un locataire temporaire, ce n’était pas à lui de décider. Peu à peu il reprit conscience, ses idées redevinrent claires et construites. Dans un grincement la porte de son âme se referma sur le cri de rage du Maitre de la Foudre.

Vael revint enfin à lui quand il entendit un vrombissement briser le silence ambiant, une chaleur extrême vint lui frapper le visage. Devant lui l’auberge où il était il y a quelque instant était en train de bruler tranquillement. Juste face à lui l’inconnu regardait le spectacle tout en affichant un sourire un peu angoissant. Est-ce que c’était lui qui avait créé ce brasier ? Déjà les hurlements des gens à l’intérieur se firent entendre, couvrant le bruit des flammes se répandant un peu partout. Seul avantage à ce macabre spectacle, le corps dans la ruelle de derrière passerait facilement inaperçu, ses blessures ressemblant fortement à celle causé par un incendie. Pour cette fois ci il était couvert et il se sentit soulagé. Il remarqua que l’homme face à lui sembla contrarier quelque instant avant d’aspirer toute les flammes d’un coup. Si avant il avait des doutes, ils étaient maintenant bien vite dissipé, cet homme devait bien être un God Slayer, trop de magie se dégageait de lui pour qu’il ne soit qu’un vulgaire mage maitrisant le feu. Après s’être nourri il éructa et se retourna vers Vael le regardant de ses yeux dorés. Il commença alors à lui parler. Arrogant, hautain, un peu irrespectueux. Pas vraiment quelqu’un d’appréciable en somme. Néanmoins il l’amusa. En tant que God Slayer il savait sans doute jusqu’ou allait ses pouvoirs et pouvait donc évaluer sans trop se tromper la puissance d’un autre Mage utilisant la même magie. Pourtant il n’en était rien, son arrogance allait jusqu'à considérait un autre Tueur de Dieu comme inférieur à lui. Réfléchissant murement à ses paroles il laissa un silence pesant s’installer pendant que tout le village accourait vers l’auberge pour s’occuper des blessés.

God Slayer du Feu je vois… C’est amusant de penser que le Destin ait décidé de rassembler deux personnes comme nous au milieu de ce simple village. Nous détenons maintenant entre nos mains la destinée de chaque habitant. Réfléchit-y quand deux prédateurs tel que nous se rencontrent qu’arrive-t-il ? Ils se battent afin de savoir lequel d’entre eux est le plus fort. Allons-nous faire ça pour autant ? Allons-nous décider de nous affronter ? Nous sommes tout les deux des Dieux parmi les hommes, si l’on déchaine nos pouvoirs nous serions capable d’effacer des cartes cet endroit. Ou nous pourrions simplement discuter puis revenir à nos vies respectives, laissant aux habitants de ce village la vie sauve…

Il se tut quelques instants, laissant ses palabres s’imprégner dans l’esprit de son nouvel ami. Il sentit en son fort intérieur le démon tenter une fois de plus de sortir de sa boite. Assez de mot, assez de rond de jambes. Il voulait lui sauter à la gorge, le lacérer avec ses éclairs, le tuer. Ne pas écouter les voix dans la nuit, ne pas les suivre. Néanmoins il garda à l’esprit la possibilité de lâcher le monstre si la situation se corsait, il préférait détruire tout autour de lui plutôt que mourir.

Je m’appelle Vael, je suis le God Slayer de la Foudre. Et toi l’allumette, tu as un prénom ?


Une petite pique ? Tant qu’à faire autant voir si cet homme était aussi impétueux que l’élément dont il était le Maitre. De plus le Roi du Tonnerre prenait du plaisir à… jouer avec le feu sans mauvais jeux de mot.

N’est ce pas grisant de se sentir si puissant ? De tenir la vie de tout un village dans la paume de sa main ? Qu’allons donc nous faire mon frère God Slayer ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://earthland-no-sedai.1fr1.net/t64-vael-mage-errant
Faust Shõsei
■ Admin ■ |EXODIA|
avatar
■ Admin ■ |EXODIA|

Sexe : Masculin Age : 32
Messages : 239
Origine : Sin
Rank : Guild Master | Exodia

Registre Mage
Magie: God Slayer du Feu
Sorts Magiques:
Niveaux:
19/100  (19/100)
MessageSujet: Re: Petite virée dans l'auberge du coin...   Lun 17 Déc - 15:49

L'allumette ? Amusant pensa Faust ! Mais, pour l'heure ce n'était pas le moment d'entrer en conflit avec un frère tueur de dieux. Après tout il avait mieux a faire que perdre du temps à corriger cet insolent du manque de respect envers sa divine personne...

Passons ! Faust se grattouilla le haut de la tête pensif aux dernières réponses de son jeune interlocuteur. En vérité, le maitre d'Exodia ne c'était pas vraiment poser la question. Pour lui cette puissance qu'il a depuis sa tendre enfance est un dû une chose inaliénable de sa personne. Il prit néanmoins la parole pour ne pas laisser Vael dans une longue attente.


    "Tu m'amuses pas mal petit dynamo ! Tu te poses pas mal de questions sur notre présence dans un lieu si paisible... Le destin ? Non je ne pense pas qu'il en soit la cause, nous sommes des dieux les mortels doivent se soumettre à notre volonté... J'ai le droit de vie ou de mort sur quiconque croise mon chemin... Alors savoir si ma puissance est grisante, je pense que j'en ai rien à cirer. Le pouvoir est quelque chose qui lie les puissants entres eux et rassemblent les faibles autour de ces mêmes personnes."


Même si le leader d'Exodia reste un manipulateur, les paroles qu'il venait de prononcer étaient sincère... Avoir un égo démesuré n'est pas donner au premier venu mais, notre jeune ami pouvait se le permettre... Un dieu a tous les droits non ? De plus, n'aimant pas être commander quoi de plus normal que d'imposer sa superbe à la plèbe qui croise sa route ?
Le regard de Faust se posa sur notre jeune Vael, il le dévisagea comme si il sondait son âme... Il essayait de comprendre les motivations de cet homme et sa mentalité. Même si il était enclin à faire de l'humour, c'était peut être pour cacher un profond mal être ?
Le maitre d'Exodia eut une idée amusante, cette dernière lui traversa l'esprit en repensant à un de ses sous-fifres. Ghost pour être plus précis, ce dernier semblait voué un culte sans fin au maitre de la guilde. Même si ça ne l'enchantait pas du-tout, se servir de ce genre d'individus est une aubaine. Il fit un sourire et rétorqua ces quelques paroles :


    "Ta dernière question m'a fait pensé à un truc. Puisque tu me le demandes, je comptais partir en Isenberg. Un de mes camarades d'Exodia est partit y faire une mission. Si tu le désires, suis moi et le contexte peut être amusant pour nous... Qu'en penses tu mon frère ?"

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://earthland-no-sedai.1fr1.net/t41-faust-shosei-exodia
Vael
■ Mage S ■ |Mage Errant|
avatar
■ Mage S ■ |Mage Errant|

Sexe : Masculin Age : 27
Messages : 91
Origine : Inconnu
Rank : Mage rang S
DC : Raven Graham

Registre Mage
Magie: God Slayer de la Foudre
Sorts Magiques:
Niveaux:
15/100  (15/100)
MessageSujet: Re: Petite virée dans l'auberge du coin...   Ven 21 Déc - 22:13

La scène était fort amusante, un tableau qu’il devait être rarement vu, la rencontre entre deux Dieux. AU milieu de la place, les deux se faisaient face, immobile, se testant, cherchant à savoir lequel pourrait prendre le dessus en un instant, un instant fatidique, crucial, héroïque. Un moment transpirant tant d’émotions que chaque artiste cherchent en vain une telle scène à dépeindre afin d’immortaliser le divin en action et rester dans l’histoire. Tel des gladiateurs sauvages de récit ancien les deux se regardaient, l’un à la chevelure flamboyante, un petit sourire mutin sur les lèvres, une étincelle d’arrogance dans l’œil ; l’autre d’une chevelure de jais, emprisonné dans un sarcophage de bandelette semblable à celui d’une momie antique, un regard calme et déterminé. Autour d’eux les cris, les gens qui s’affèrent, une odeur de corps calciné flottant dans l’air. Serait-ce la fin du monde ? Non ce n’est que la puissance d’un tueur de dieux en action. Un simple geste, une simple caresse dans le vide et l’air s’embrasse tel un fétu de paille. Des flammes aux reflets d’ombre surgissent et consomme tout. Ainsi est le pouvoir de ceux qui sont au dessus des hommes.

Il était arrogant et méprisant. Le statut de God Slayer semblait pour cet homme n’être rien d’autre que façon de se placer au dessus du commun des mortels, de les diriger, de les exécuter si l’envie se faisait sentir. Vael n’avait jamais pensé comme ça. Ce n’est pas qu’il ne se considérait pas comme étant supérieur aux autres, c’était juste que son désir de vengeance avait pris le dessus sur tout autre sentiment. Ne lui faisant que voir ce qu’il désirait, passant d’une cible à l’autre, il ne cherchait même pas à assoir son autorité sur autrui. Mais à bien y réfléchir, il était vrai qu’il avait réussi à détruire un Dieu, quand bien même ce dieu se serait insinué en lui par la suite. En tuant cet être divin, n’était-il pas devenu divin à son tour ? Ne se plaçait il pas maintenant au dessus du commun des mortels ? Les questions tourmentaient maintenant l’esprit dérangé du jeune mage. Et il entendait déjà son parasite revenir à l’assaut, tentant de grignoter son esprit et de lui souffler ses idées malsaines. Secouant la tête il dissipa ses doutes et reporta son attention sur son interlocuteur.

Vael aimait cette suffisance, il aimait voir cette confiance s’écouler par tous les pores de la peau de cet homme. Ce n’était pas de l’admiration, plus de l’envie. Il avait envie de s’estimer de la sorte, jusqu'à présent sa vie n’avait été qu’épreuve alors pourquoi pas relativiser pour une fois. Accepter le fait que sa puissante magie pouvait lui ouvrir des portes inaccessibles à d’autres. Les ronronnements dans son esprit lui firent comprendre que le dieu déchu semblait satisfait. Enfin un peu de paix peut être ? Enfin cette créature allait peut être cessé de se battre pour prendre sa place et le laisser tranquille. Néanmoins il devait rester sur ses gardes, tout ce spectacle n’était peut être qu’une subtile mascarade afin de retrouver sa liberté.

L’homme lui proposa alors une offre que Vael ne pouvait refuser. En l’accompagnant et en le voyant évoluer avec des membres de sa propre guilde il serrait intéressant de voir comment il réagirait. En apprendre plus sur ce God Slayer était une chose qui semblait primordiale pour son propre développement. Il serait idiot de ne pas chercher à s’améliorer.

Isenberg ? Ce n’est pas à côté mais ma foi cela pourrait être intéressant. Mettons nous en route alors Feu Follet. Tu m’en diras plus sur ta Guilde et peut être daignera tu enfin me donner ton nom…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://earthland-no-sedai.1fr1.net/t64-vael-mage-errant
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petite virée dans l'auberge du coin...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Petite virée dans l'auberge du coin...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petite virée dans le Canyon [libre]
» Petite virée nocturne dans les bois [Pv Angel ^.^] [HENTAÏ]
» Une petite bête dans un lac de nuit.
» Petite chatte sans défense (PV Rosiel)
» Petite soirée dans la clairière.. [Feat Nuage d'Ortie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earthland no Sedaï :: Earthland [Zone RP] :: 

 :: Sin
-